Lit Montessori : l'avis d'une consultante sommeil

Si vous avez lu ma présentation, vous savez que j'ai la double casquette : éducatrice Montessori 0-3 ans et consultante sommeil. En tant qu'éducatrice Montessori 0-3 ans, j'ai tendance à prôner les avantages de l'utilisation du lit au sol (ou lit montessorien) dès que l'enfant rejoint sa chambre (autour de 6 mois selon les préconisations de l'OMS pour lutter contre la Mort Inattendue du Nourrisson). Mes expériences en tant que directrice de crèche et de mère m'ont en revanche démontré que ça n'est pas évident pour tout le monde !


Dans la pédagogie Montessori, après le berceau et le topponcino, vient le temps pour bébé de rejoindre son lit au sol. Pour l'installation, il n'y a pas de règle, du moment que bébé est en sécurité, protégé des chutes et du froid :

  • matelas épais, d'au moins 140x190cm ou tapis pour amortir une sortie de piste ou lit avec petits bords surélevés (cf photo du lit de mes enfants ci-dessous)

  • gigoteuse/couverture suffisament chaude en hiver, une peau d'agneau de chez Kaizer peut se révéler bien confortable dans ce cas


Le joli lit Montessori sur mesure de mes enfants

Cette proposition montessorienne présente de nombreux avantages :

  • respect de l'ergonomie des parents qui n'auront pas à se pencher pour sortir l'enfant du lit

  • aucun risque de chute pour les bébés grimpeurs qui réussissent parfois très jeune à sortir du lit à barreaux

  • l'enfant rejoint son lit seul dès qu'il peut se déplacer et communiquer par la parole ou les signes avec ses parents (voir " dormir " en LSF avec l'illustration ci-dessous)


©️Monica Companys

En tant que professionnelle de la Petite Enfance, j'ai rencontré de nombreux bébés avec bien sûr chacun son propre rapport au sommeil et des habitudes d'endormissement différentes. Ce lien au sommeil varie en fonction du tempérament de l'enfant, de la culture familiale et de son histoire de vie (grossesse, naissance, premiers mois ...). Mais mon expérience de maman est la plus pertinente ici, c'est pourquoi je vais vous la partager.


J'ai une fillette née en 2015 (elle a donc 4 ans 1/2 au moment où j'écris cet article), elle a un magnifique rapport au sommeil car elle a très vite été autonome dans son endormissement (elle n'aimait pas être bercée, ni portée). A deux mois, elle a rejoint sa chambre car elle dormait 9 à 10 heures de suite, à 4 mois nous l'avons installé dans le lit en bois (image ci-dessus), elle y dormait 12 heures d'affilée au minimum. Vers 10-12 mois elle se rendait dans son lit seule et avec le sourire pour les siestes et en soirée pour la nuit. Elle n'a commencé à se lever seule que vers 2 ans 1/2 - 3 ans, avant elle nous appelait pour qu'on vienne la chercher avant le petit-déjeuner. Il était donc évident que pour elle, la solution montessorienne était idéale !


Il y a 8 mois, j'ai eu la chance de devenir maman pour la seconde fois. Mon petit garçon a lui un rapport tout autre au sommeil. C'est un petit curieux bien incapable de s'endormir si il y a la moindre stimulation visuelle, et ce depuis ses 4 mois. Il a également un rapport complètement différent avec le portage et le contact physique. Il a dormi avec moi, contre moi, au sein toutes les 2 heures de jour comme de nuit pendant ses 2 premiers mois. Il n'a rejoint sa chambre qu'à 7 mois et à l'heure actuelle il dort toujours dans un lit parapluie (je n'aime pas le principe du lit à barreaux).

Nous envisageons de mettre en place le lit Montessori d'ici quelques jours pour lui, avant qu'il commence à se déplacer seul (il se déplace déjà au sol mais ne pourra pas encore passer par dessus le lit avec les bords en bois).

Nous n'excluons pas un retour au lit fermé si :

  • il sort trop souvent du lit pour s'aventurer dans sa chambre et que cela nuit au bon respect de ses besoins en sommeil

  • il semble insécurisé par cet espace ouvert après avoir connu un cocon dans lequel il peut gigoter librement


Alors voilà, je continue à penser que le lit montessorien est une bonne proposition car, comme d'autres pratiques (DME, HNI ou bain libre), elle permet à l'enfant d'être plus autonome et connecté avec ses besoins, mais soyez à l'écoute des besoins de vos petits, vous les connaissez mieux que quiquonque et saurez ce qui est adapté à leur tempérament.


J'espère que ce partage vous sera utile ! Bonnes nuits à tous !




147 vues

Marianne Bertrel

Pour me contacter, vous pouvez remplir le formulaire de contact
ou m'envoyer un email à : marianne.accompagnante@gmail.com

Vous pouvez également me joindre au

07 87 84 08 90

Restez informé

Suivre mes actualités

Inscrivez-vous pour recevoir des conseils et les dates des prochains rendez-vous Parentalité.

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 Marianne Bertrel - Couches lavables - Sommeil de l'enfant - accompagnante parentale -  Zéro déchets - Tours, France