Journal de bord d'une maman accompagnante parentale (1)

Pendant mon congé maternité, je tiendrai un petit journal de bord de ces premières semaines après la naissance de mon 3ème enfant, ma petite Lucie. Ces notes me permettront de partager avec vous, des astuces que j'utilise au quotidien pour accompagner nos enfants dans différents domaines qui préoccupent les jeunes parents, en tant que mère et professionnelle de l'accompagnement parental : sommeil, allaitement/biberon, soins naturels, diversification ... J'essaierai de relater les moments importants de notre vie, sans trop rentrer dans le détail, afin de cibler les éléments qui me semblent répondre à des problématiques rencontrés par de nombreux parents avec un nouveau-né.




Jour 0 : Dimanche 7 février 2021

Lucie est née par césarienne après une tentative d'AVA2C (accouchement vaginal après 2 césariennes). L'accouchement se passe relativement bien mais Lucie rencontre des difficultés respiratoires et est transférée en réa néonat. L'équipe est formidable et me permet d'être au maximum à ses côtés, mon mari lui pourra passer la première nuit avec elle. Seule dans ma chambre, impuissante et inquiète, je me sens investie d'une première grande mission : commencer à stimuler ma lactation, car nous n'avons pas pu faire de tétée, Lucie est sous respirateur. Je n'arrive pas à dormir, l'auxiliaire insiste sur le fait que je doive me reposer. Ok, mais je demande un tire-lait pour commencer à exprimer du colostrum toutes les 3 heures cette première nuit. Je demande à ce que chaque goutte soit conservée, afin de lui donner le lendemain avec la seringue Haakaa dont je suis équipée.


Astuce : si vous devez être séparée de votre bébé pendant quelques heures et que vous souhaitez allaiter, en effet se reposer est important mais stimuler votre lactation aussi. Vous pouvez demander un tire-lait et exiger que celui-ci soit stocké pour bébé ! Certains membres du personnel hospitalier trouveront ça évident, mais pas forcément tous, ce qui était le cas pour l'auxiliaire de cette nuit là ...

Résultat : j'ai eu une belle montée de lait à J2 !



Jour 1 : Lundi 8 février 2021

Je fais tout mon possible pour être au maximum près de ma fille et demande à l'équipe qu'on s'arrange pour qu'elle recoive une première tétée, puis une seconde. En quelques heures, elle est retapée ! Lucie sort de réa ! Mon mari et elle me rejoignent dans notre chambre en suites de couches.

Nous donnons donc en plus le colostrum exprimé la veille et nous arrangerons pour que Lucie soit quasi constamment en peau à peau avec moi : ma lactation est bien stimulée et elle reçoit un maximum de lait. Elle ne quittera quasiment pas mes bras pendant 48 heures. Pour le moment, petite Lucie a perdu du poids bien sûr car elle n'a pas été nourrie pendant plus de 12 heures.


Astuces : favoriser le peau-à-peau en demandant à avoir accès à des coussins d'allaitement, en pratiquant la position BN pour cododoter si vous vous sentez à l'aise avec cela (voici un post de tt.en.tt sur le sujet du cododo qui explique que cette pratique, considérée comme dangereuse pendant longtemps, est plutôt encouragée aujourd'hui). N'hésitez pas à vous renseigner sur ce sujet qui divise les professionnels de la périnatalité. Le cododo est un art et il faut absolument être à l'aise avec cela pour pratiquer.




Jour 2 : mardi 9 février 2021

Ca y est ! La stimulation de la lactation fonctionne ! La montée de lait est là et les petits inconforts des premiers jours d'allaitement apparaissent. Je soigne mes mamelons avec une huile Protect'mamelons formidable de chez Néobulle. Puis je soulage la tension en exprimant un peu de lait, vous pouvez le faire manuellement, j'ai également utilisé un tire-lait sans fil que j'adore (vous le trouverez sur Aliexpress, je pense que c'est la première et dernière fois que je fais de la pub pour ce genre de produit, mais là il faut avouer que c'est magique !). Lucie a encore perdu beaucoup de poids, mais elle tète quasi en permanence, je sens que ça va vite rentrer dans l'ordre.


Astuces : soigner ses mamelons pour éviter de se décourager si on a très envie d'allaiter ou encore exprimer un peu son lait pour soulager les tensions et éviter les engorgements (bien sûr pensez bien à conserver le fruit de cette expression).



Jour 3 : mercredi 10 février 2021

La reprise de poids est engagée grâce à ce peau-à-peau quasi constant ! Pour le moment. Lucie ne souhaite pas du tout être posée, nous nous relayons avec mon mari pour l'avoir toujours dans les bras !


Astuce : ne pas avoir peur des " mauvaises habitudes " ! Faites ce qui vous semble être bon pour vous et votre bébé !



Jour 4 : jeudi 11 février 2021

C'est le jour de la sortie de la maternité ! Lucie a encore bien repris du poids, les tétées sont toujours très longues et nombreuses, je pense qu'elle tète pendant 1h, 1 heure sur 2 environ. Les premiers jours, bébé peut facilement téter 8 à 12 fois par jour ou plus si les tétées sont plus courtes.


Astuce : lâcher prise sur la régularité ou les temps de tétées, suivre le rythme de bébé l'aidera à développer sa capacité de succion et son sentiment de confiance pour mieux se détacher ensuite, en temps voulu. Si bébé ne se réveille pas de lui-même les premiers jours, il doit néanmoins téter régulièrement. Vous pouvez profiter d'un moment de sommeil agité (bébé fait des mimiques et petits bruits dans son sommeil) pour le nourrir au sein ou au biberon.



Jours 5, 6 et 7 : 12 au 15 février

Retour à la maison, on prend nos marques et on propose à Lucie l'emmaillotage entre les tétées et les gros câlins, pour qu'elle commence à dormir un peu hors des bras de temps en temps, sur des petits temps. On se repose et on s'occupe de nos grands. On se fait également bichonner par mes parents qui nous ont mitonné des petits plats pendant la fin de la grossesse et dont on va se régaler dans les prochains jours.


Astuces : demander de l'aide à son entourage pour soulager le quotidien et apprendre l'emmaillotage (vidéo disponible sur cette page).

Résultats : elle dort en cododo la nuit mais accepte les siestes emmaillotée ou en portage.


Jour 8 : lundi 15 février

Depuis la naissance, Lucie dort donc en cododo, en continu du moment de notre coucher jusqu'à 7h au moment du réveil des grands. Elle farfouille 2 ou 3 fois par nuit pour trouver mon sein et téter, environ 3/4 d'heure par tétée (d'autres bébés tèteront plus et moins longtemps). Mais cette nuit là ... Un des réveils a duré un peu et Lucie chouinait, se tortillait. Je lui ai donc proposé d'éliminer sur son pot chapeau en position physio, ce qui l'a tout de suite soulagé. Je pense que si je ne l'avais pas fait, la pauvre se serait peut-être tortillé un petit moment et nous n'aurions pas pu nous rendormir.


Astuces : En cas de " coliques ", de réveils inhabituels du tout-petit, lui proposer d'éliminer au dessus d'un petit récipient ou d'un lavabo (pendant la tétée ou le biberon par exemple), ainsi que le soir avant le coucher ou au moment des changes, lui permettra de garder sa couche sèche plus longtemps, d'obtenir une vidange complète et de mieux dormir.

Résultat : nous sommes toutes les deux reparties rapidement dans les bras de Morphée.




204 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Marianne Bertrel

Pour me contacter, vous pouvez remplir le formulaire de contact
ou m'envoyer un email à : marianne.accompagnante@gmail.com

Vous pouvez également me joindre au

07 87 84 08 90

Restez informé

Suivre mes actualités

Inscrivez-vous pour recevoir des conseils et les dates des prochains rendez-vous Parentalité.

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 Marianne Bertrel - Couches lavables - Sommeil de l'enfant - accompagnante parentale -  Zéro déchets - Tours, France