Garder le positif !

Chérir les valeurs transmises par nos aînés et leurs conseils



A l'heure d'un retour à des pratiques qui avaient été un peu remplacées, comme l'allaitement, le portage ou l'utilisation des couches lavables, on observe parfois un conflit entre les générations. Les jeunes parents sont " choqués " par les conseils de leurs ainés et ces ainés ont du mal à accepter ce qu'ils considèrent comme un retour en arrière. J'en parlais il y a quelques semaines dans un article sur mon blog : " Peut-on imaginer qu'une personne qui vous fait une réflexion sur votre pratique soit interloquée ou bousculée, car vous voir proposer autre chose que ce qu'elle a mis en place avec son ou ses enfants, l'oblige à se remettre en question et à se demander si elle même a " bien fait " les choses ? ". He oui, difficile pour une grand-mère qui a donné le biberon ou utilisé des couches jetables - ces accessoires représentaient à l'époque la modernité et devaient aider les femmes à s'émanciper ou pouvoir s'épanouir professionnellement - de voir un de ses enfants allaiter ou utiliser des couches lavables, sans avoir envie de " préserver " celui-ci de ce qui peut passer pour des contraintes. Cette grand-mère est tout simplement inquiète pour son enfant, n'a pas envie qu'il/elle s'épuise, alors elle dit " Mais tu devrais arrêter d'allaiter pour que ton bébé dorme mieux la nuit " ou encore " Mais tu ne vas pas t'embêter à laver des couches alors que Pampers c'est très bien ! ".

Nous les jeunes parents, pourrions-nous envisager de comprendre l'origine de ces propos qui peuvent être quelque peu agaçants et les mettre de côté, pour GARDER LE POSITIF ?


Bien sûr, si vous avez eu la chance d'avoir des parents qui n'étaient pas défaillants, sans problèmes psychologiques ou qui étaient dans la bientraitance, alors il y a forcément du positif à garder !


Personnellement, j'ai la chance d'avoir des parents très présents, qui me soutiennent et une belle-mère qui a eu 4 enfants et sait ce que c'est d'avoir une belle-mère qui fait des reflexions désagréables alors je suis vraiment préservée. Je vois bien que certaines de mes pratiquent l'interpellent mais elle accepte bien volontiers que l'on fasse autrement. Mais à l'extérieur de ce noyau familial, je subis des reflexions désagréables sur mes pratiques. Alors, j'essaie de me tenir à deux choses :

- Concernant les inconnus ou l'entourage éloigné, j'ignore et me concentre sur le fait que je sais que ce que je propose à mon enfant est juste et adapté. Je ne rentre pas dans le conflit. Ca n'est pas en débattant avec une vieille dame dans le bus, ou la tante de mon beau-frère, que quelque chose de positif en sortira. Mon interlocuteur aura l'impression de se faire agresser car il s'imagine me rendre service avec sa remarque et moi je vais utiliser de l'energie inutilement car il ne changera pas de position.

- Mais également de parfois me remettre en question et de GARDER le POSITIF !

De mon côté, je garde et chérie :

- L'idée que mes parents m'ont transmise, que je pourrais exercer le métier que je voudrais, de se concentrer sur les moyens d'y arriver, d'aller chercher les bonnes infos pour atteindre son objectif. Je souhaite vraiment la partager à mes enfants.

- Cette valeur du travail que ma belle-mère a transmise à mon mari et qu'il transmettra à nos enfants à son tour.

- L'image de mes parents, qui dans les années 80, nous ont élevé dans l'idée que dans un couple, la femme pouvait faire une belle carrière et l'homme cuisiner tous les jours pour ses enfants.

- Ma mère qui m'engueule car j'en " fais trop " et que je dois me ménager quand je suis enceinte ou avec un nourrisson à gérer. Sur le coup, je râle mais je sais bien qu'elle a raison et ça m'aide à chercher les choses sur lesquelles lâcher prise parfois.


Et vous ? Quelles valeurs vous ont transmis vos ainés ou queles remarques vous ont aidé à vous remettre en question ? N'hésitez pas à partager en commentaire !


51 vues0 commentaire

Marianne Bertrel

Pour me contacter, vous pouvez remplir le formulaire de contact
ou m'envoyer un email à : marianne.accompagnante@gmail.com

Vous pouvez également me joindre au

07 87 84 08 90

Restez informé

Suivre mes actualités

Inscrivez-vous pour recevoir des conseils et les dates des prochains rendez-vous Parentalité.

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 Marianne Bertrel - Couches lavables - Sommeil de l'enfant - accompagnante parentale -  Zéro déchets - Tours, France